Archive | partage poétique Flux RSS pour cette section

Les femmes sont des tulipes pourpres

Les femmes sont des tulipes pourpres

Tu disais
Tu semblais dire
Pourpre
Et je t’écoutais
Tu disais
Posez les cendres de ce jour
Dans de lourdes tentures pourpres
Je pensais
Anémone
Et tu ne disais plus rien
Le temps passait si vite
Dans la rumeur du présent
Tu disais pourpre
Et posais la couleur
Sur tes lèvres
Et tes doigts
Un baiser
Une caresse
Et l’aquarelle vient au jour
Tu disais
C’est bien
Je pensais
Il y a peu de lumière
Sur le chemin du retour
On avance pas à pas
Jusqu’au dernier
Insouciant
PATRICK CHEMIN
Tu disais
Il y a peu de lumière
Je pensais
Les femmes sont des tulipes pourpres
PASCALE BOULON
amsterdam5065.jpg

Enfermement

Enfermement

Ne pas céder
à la terrible démultiplication
des lignes
retourner sa peau
s’il le faut

ne pas céder
à la féroce triangulation
des limites
rapprocher l’horizon
s’il le faut

ne pas céder
à l’épais enchevêtrement
des flammes
traverser le feu
s’il le saut

et s’il le faut encore
se réveiller
dans son propre rêve

Tilk,
partage poétique

http://tilk.over-blog.com

Enfermement dans aquarelles 2010 p11202051

ARTINE |
yenle |
poesie populaire |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | agraphiK
| Xeon Design
| tupeuxpastest