Les femmes sont des tulipes pourpres

Tu disais
Tu semblais dire
Pourpre
Et je t’écoutais
Tu disais
Posez les cendres de ce jour
Dans de lourdes tentures pourpres
Je pensais
Anémone
Et tu ne disais plus rien
Le temps passait si vite
Dans la rumeur du présent
Tu disais pourpre
Et posais la couleur
Sur tes lèvres
Et tes doigts
Un baiser
Une caresse
Et l’aquarelle vient au jour
Tu disais
C’est bien
Je pensais
Il y a peu de lumière
Sur le chemin du retour
On avance pas à pas
Jusqu’au dernier
Insouciant
PATRICK CHEMIN
Tu disais
Il y a peu de lumière
Je pensais
Les femmes sont des tulipes pourpres
PASCALE BOULON
amsterdam5065.jpg

6 Réponses à “Les femmes sont des tulipes pourpres”

  1. nita 5 mai 2010 à 14:06 #

    Je n’ai pas réussi à voir quoi que ce soit….
    C’est une aquarelle? un récit?

  2. pascaleboulon 5 mai 2010 à 17:53 #

    oups j’avais oublié de confirmer l’image!

  3. Annie 6 mai 2010 à 15:09 #

    Je ne regrette pas d’avoir insisté,c’est plein de vigueur.Et de coeur.

  4. colette 6 mai 2010 à 18:15 #

    Pour arriver jusqu’à Amsterdam on traverse des champs de tulipes
    Je ne pensais pas qu’on pouvait y arriver en passant par une aquarelle
    Merci pour ce voyage…

  5. chris 11 mai 2010 à 12:00 #

    ville que je ne connais pas, sans doute en contraste…

  6. tilk 10 octobre 2010 à 22:32 #

    un beau moment de poésie
    besos
    tilk

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

ARTINE |
yenle |
poesie populaire |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | agraphiK
| Xeon Design
| tupeuxpastest