Peau d’arbre v

p10405141.jpg

11 Réponses à “Peau d’arbre v”

  1. colette 17 juillet 2009 à 19:19 #

    Je ne sais pas comment tu fais ces effets de transparence…on dirait du verre de Murano
    Gardes bien ton secret,c’est ta signature !

  2. Nathalie 18 juillet 2009 à 14:01 #

    Irrigation, nébullisation, humages, ces termes curistes serpentent le long des gouttes d’eau colorées !!! Bizzzzzzzzzzzzzzzzzz
    La fée soufrée…

  3. Annie 2 septembre 2009 à 19:17 #

    Je pensais à des billes, à du verre soufflé,très lumineux comme rendu.C’est ma bouffée de couleurs ton blog;bravo et merci

  4. pascaleboulon 2 septembre 2009 à 20:57 #

    c’est juste un écorce d’arbre,mais avec vos yeux c’est plein d’autres choses,merci

  5. JaK 28 septembre 2009 à 10:33 #

    Waouh ! superbe ! Bravo Pascale, j’ai bien fait de venir faire un tour sur ton blog, beau jeu de couleurs, de formes, de mouvements, d’espace,…

  6. nathalie 29 septembre 2009 à 21:17 #

    J’aimerais que tu fasses …mon portrait s’il te plaît. Avec la photo sur facebook, tu peux?

  7. pascaleboulon 30 septembre 2009 à 8:29 #

    merci jack,je vais exposer mes peaux d’arbres au salon des peintres rhone alpins d’Annecy,je les ai fais monter sur caisse américaine, mais aujourd’hui,je doute de moi,je ne suis toujours pas satisfaite,et j’ai bien envie d’aller me cacher sous mon oreiller,et de ne pas y aller.
    bisous merci pour tes paroles réconfortantes.

  8. pascaleboulon 30 septembre 2009 à 8:44 #

    Nat bien sur je veux de toi faire le portrait ,tu n’as donc pas peur de mon pinceau qui creuse les rides de l’âme,et de mes couleurs baroques!
    bisous

  9. nathalie 30 septembre 2009 à 15:45 #

    Non, je n’ai pas peur de toi et je te souhaite plein de courage chez toi, pour moi, ici, ils n’ont pas le coeur en face des artères et je désespère.

  10. Cyrod 18 novembre 2009 à 0:19 #

    Je l’aurais appelé « Mon amour en cristal »
    J’aime beaucoup la fusion des formes et des couleurs, la lumière et l’élan, la vie jaillissante et l’âme qui bondit de la feuille.

  11. pascaleboulon 18 novembre 2009 à 18:28 #

    je les ai appelées peaux parce que j’étais fascinée, par l’étrange ressemblance entre la peau humaine et l’écorce des arbres,avec le temps,elles se creusent,se déchirent,se marquent ,et racontent leurs vies.pourquoi x y ou z parce que la race n’a pas d’importance ,c’est l’individu qui compte.

Laisser un commentaire

Vous devez être Identifiez vous Poster un commentaire

ARTINE |
yenle |
poesie populaire |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | agraphiK
| Xeon Design
| tupeuxpastest